pollutionLe gaz à effet de serre, la pollution atmosphérique figurent parmi les conséquences de l’utilisation des voitures, des camions. Il faut noter que les véhicules à moteur émettent plus d’un tiers du monoxyde d’azote et d’oxyde de carbone dans l’atmosphère soit 20 % de la pollution qui entraine le réchauffement climatique.

Focus sur les principaux polluants

Les particules de suie et de métaux émis par les véhicules à moteur sont présentes dans l’atmosphère. Bien que fines, ces particules nuisent à la santé car elles pénètrent dans les poumons. Le gaz d’échappement contient aussi des hydrocarbures, de l’oxyde d’azote ainsi que du dioxyde de souffre. A noter que l’oxyde d’azote cause l’irritation des voies respiratoires, de plus, il est à l’origine des infections. Les plus dangereux sont le benzène, l’acétaldéhyde ainsi que le butadiène. Ces substances toxiques causent près de la moitié de cancers. Les différents composés chimiques émis dans l’atmosphère sont aussi à l’origine des malformations congénitales et de beaucoup de maladies graves.

Les solutions à long termes

Pour prévenir les effets néfastes de la pollution de l’air, les constructeurs automobiles mettent au point des véhicules qui utilisent du carburant propre. Grâce aux avancées technologiques, les voitures utilisent moins d’huile dont émettent moins de gaz polluant. Les voitures hybrides ou entièrement électrisées sont de plus en plus privilégiées. Elles sont alimentées par une batterie d’accumulateurs, par une pile à combustible ou encore par un moteur thermique générateur. Les véhicules hybrides intègrent un moteur thermoélectrique. L’utilisation de pneu hiver peut avoir un impact sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.